Seuil de rentabilité : 10 astuces pour l’atteindre rapidement

Seuil de rentabilité : 10 astuces pour l’atteindre rapidement

Quand vous démarrez une nouvelle activité, votre objectif principal est de réaliser des bénéfices en proposant un bien ou un service et ce le plus rapidement possible. 

Cela paraît évident. Pourtant, il y a un long chemin mouvementé à travers lequel il faudra passer pour pouvoir atteindre le seuil de rentabilité de son entreprise. Entre le moment ou un entrepreneur crée son entreprise et le moment où il atteindra le seuil de rentabilité, il se passera un laps de temps plus ou moins long.

Et justement, qu’est-ce qu’un seuil de rentabilité ? Quels facteurs ont un impact sur votre seuil de rentabilité ? Quelles sont les conséquences si on n’atteint pas son seuil de rentabilité dans les délais prévus ? Quels éléments sont pris en compte dans le calcul du seuil de rentabilité ?

Voici 10 astuces pour tout comprendre et générer rapidement des profits. 

Quand vous démarrez une nouvelle activité, votre objectif principal est de réaliser des bénéfices en proposant un bien ou un service et ce le plus rapidement possible. 

Cela paraît évident. Pourtant, il y a un long chemin mouvementé à travers lequel il faudra passer pour pouvoir atteindre le seuil de rentabilité de son entreprise. Entre le moment ou un entrepreneur crée son entreprise et le moment où il atteindra le seuil de rentabilité, il se passera un laps de temps plus ou moins long.

Et justement, qu’est-ce qu’un seuil de rentabilité ? Quels facteurs ont un impact sur votre seuil de rentabilité ? Quelles sont les conséquences si on n’atteint pas son seuil de rentabilité dans les délais prévus ? Quels éléments sont pris en compte dans le calcul du seuil de rentabilité ?

Voici 10 astuces pour tout comprendre et générer rapidement des profits. 

I. Qu’est-ce que le seuil de rentabilité d’une entreprise et comment le calcule-t-on ?

a. Définition du seuil de rentabilité.

Avant de parler du calcul du seuil de rentabilité, faisons d’abord un zoom sur les principales caractéristiques de ce qui est considéré comme un chiffre propre à chaque entreprise. 

Dans les détails, le seuil de rentabilité correspond au volume d’activité à partir duquel une entreprise devient rentable, il indique le montant du chiffre d’affaires à partir duquel l’entreprise est capable de payer ses charges à défaut de générer des revenus. 

Le seuil de rentabilité est donc le point à partir duquel une entreprise paye ses frais sans pour autant générer de revenu. Avec un revenu en dessous du seuil de rentabilité, l’entreprise perd de l’argent. A l’inverse, avec un revenu au-dessus du seuil de rentabilité, l’entreprise génère bénéfice. C’est donc à partir du seuil de rentabilité qu’une entreprise est considérée comme rentable. Il peut également être considéré comme le point mort de l’entreprise.

En effet, si le seuil de rentabilité n’est pas atteint, les activités de l’entreprise sont considérées comme insuffisantes pour payer les charges. Si le seuil est dépassé, l’entreprise dégage du bénéfice. Le cas contraire, on dira qu’elle est déficitaire. Il est cependant important de savoir calculer cet indicateur qui intègre les paramètres tels que le chiffre d’affaires, les charges variables et les charges fixes de la société. 

b. Comment calculer le seuil de rentabilité ?

Il faut noter qu’il existe aussi bien un seuil de rentabilité pour l’ensemble des activités d’une entreprise qu’un seuil de rentabilité propre à chaque activité. 

Ici, ce qui nous intéresse c’est le calcul global qui se calcule à partir du compte de résultat, soit du tableau des soldes intermédiaires de gestion ou d’une balance comptable. 

Ainsi, pour déterminer le seuil de rentabilité il faut faire le rapport entre les charges fixes et le chiffre d’affaires. 

Le montant des charges fixes, est calculé par la soustraction des charges variables du chiffre d’affaires. Ce calcul donnera donc la marge sur coût variable.

Seuil de rentabilité= charges fixes * chiffres d’affaires / marge sur coût variable. 

Marge sur coût variable = chiffre d’affaires – charges variables 

II. Quels facteurs influent sur votre seuil de rentabilité 

Plusieurs facteurs influent sur le seuil de rentabilité d’une entreprise à commencer par la gestion des ventes qui méritent une attention particulière puisqu’elle permet à l’entreprise de générer directement du chiffre d’affaires, paramètre déterminant dans le calcul du seuil de rentabilité. 

Cependant, la gestion des ventes ne doit pas occulter le coaching des équipes, lesquelles ont besoin d’être motivées pour une meilleure exécution de la stratégie de ventes de l’entreprise. 

Si une bonne gestion des ventes est le garant d’une augmentation régulière du chiffre d’affaires, il est crucial de disposer d’une base quotidienne solide autour d’une équipe dynamique et valorisée. 

Un autre facteur qui influe aussi sur le seuil de rentabilité est la capacité à se différencier de la concurrence. Ce qui n’est pas donné à tout le monde car il est difficile pour les entreprises de communiquer leurs éléments de différenciation au niveau des produits ou services offerts. 

Le taux de marge sur coûts variables est également très important dans le calcul du seuil de rentabilité. En effet, si un entrepreneur peut optimiser son taux de marge sur coût variable, il verra son seuil de rentabilité être atteint plus facilement et plus rapidement.

III. Conséquences si on n’atteint pas son seuil de rentabilité dans les délais prévus 

Il peut arriver qu’une entreprise n’atteigne pas ses principaux objectifs notamment son seuil de rentabilité. Cette contreperformance n’est pas sans conséquences comme vous pouvez vous en douter. 

Parmi les conséquences qui peuvent découler d’une telle situation, il y a le fait que les revenus de l’entreprise baissent. 

Le niveau de chute des revenus peut varier d’une entreprise à une autre, il en va de même pour la gravité des conséquences de chaque société. 

Ce qui est constant en revanche, c’est qu’aucun défaut de rentabilité n’est positif pour une entreprise. 

Néanmoins, pour équilibrer au mieux les comptes, quelques possibilités s’offrent aux gérants d’entreprises en difficulté. La bouée de sauvetage la plus utilisée est la réduction des coûts de production de l’entreprise en s’approvisionnant en matières premières moins chères ou en employant moins de personnel pour ainsi atteindre plus facilement le seuil de rentabilité. 

Calculer le seuil de rentabilité de sen entreprise est crucial pour la bonne réussite de son activité. Si une entreprise met trop de temps a atteindre ce point, cela peut avoir un impact sur sa bonne continuité a court, moyen et long terme.

239f3a5b f929 474c a3a1 c040e452051d - Seuil de rentabilité : 10 astuces pour l’atteindre rapidement

IV. 10 Astuces pour atteindre plus rapidement son seuil de rentabilité 

Parlons à présent des astuces pour permettre à son entreprise d’atteindre plus rapidement le seuil de rentabilité. 

a. Recruter les bonnes personnes 

S’il y a de plus en plus de demandeurs d’emplois, il est de plus en plus difficile de recruter les bonnes personnes pour son entreprise. 

Pourtant, pour offrir des services de qualité ou vendre des produits de grande quantité et conquérir des marchés où se positionner, s’entourer de collaborateurs compétents est crucial. 

Tout repose sur la capacité du département RH à trouver la ou les perles rares. Après tout, le recrutement d’une personne incompétente coûte cher à la société.

Donc, ne vous contentez plus du premier venu. N’hésitez pas à élargir votre champ de recherche de talents et ouvrez vos portes à tous les candidats potentiels. 

b. Avoir des objectifs à court terme qui sont réalisables

Démarrer une activité c’est bien mais c’est encore mieux de se fixer des objectifs réalisables et de se donner les moyens de les atteindre. 

En définissant clairement vos objectifs que ce soit sur le long terme ou le court terme, vous vous donnez la motivation nécessaire pour réaliser vos souhaits. 

Cette attitude vous aide aussi à augmenter votre confiance en vous, car vous reconnaissez votre capacité à les atteindre, à organiser vos ressources selon vos compétences. Le tout vous donne la possibilité de voir la progression de ce qui semblait être auparavant un long effort insurmontable.

c. Rester concentré sur son objectif à long terme

Ecrire de façon claire ses objectifs n’est pas suffisant. Il faut aussi se donner les moyens nécessaires pour les atteindre. 

Pour cela, gardez constamment à l’esprit ce pourquoi vous avez décidé de vous lancer. Focalisez votre attention sur vos objectifs en prenant le soin de relire vos notes le plus souvent possible pour ne pas dévier de votre ligne directrice. Cette astuce simple à appliquer vous permettra de constamment vous concentrer sur l’essentiel. 

d. Créer un plan marketing efficace pour attirer plus de clients

Se doter d’une bonne stratégie marketing est le meilleur moyen d’attirer les clients. 

Avoir un bon produit ne suffit. Il y a un risque qu’il soit démodé ou que son vrai potentiel ne soit pas révélé auprès de votre cible. 

Dès lors, vous devez penser votre plan marketing pour essayer de répondre au mieux aux besoins de vos clients. 

e. Déterminer le nombre de clients nécessaires pour atteindre le seuil de rentabilité

Savoir qui achète quoi et la raison pour laquelle certains n’achète pas est déterminant pour la réussite d’une bonne stratégie marketing. 

Il est essentiel de savoir distinguer les clients fidèles, des nouveaux venus et de ceux qui ne sont plus clients. 

Dans tous les cas, il y a un nombre de clients nécessaires pour qu’une entreprise puisse réaliser des profits. Pour calculer le nombre de clients nécessaires pour atteindre le seuil de rentabilité, diviser le revenu total par le montant du panier moyen. 

f. Rédiger un business plan précis et pas trop ambitieux

Outil incontournable, le business plan définit la concrétisation du projet de l’entrepreneur dans la mesure où il intègre toutes les questions majeures à anticiper. Un business plan bien rédigé et ou toutes les possibilités sont étudiées est un garant contre les mauvaises surprises. Cependant, il faut bien savoir le rédiger sans être trop ambitieux sur son projet. 

g. Déterminer les dépenses nécessaires à la mise en route de l’activité

Vos dépenses peuvent être très onéreuses. Il faut donc savoir les recenser avant d’en définir un budget prévisionnel qui est le reflet de la santé financière de votre entreprise. 

h. Estimer le coût total de tous les matériaux nécessaires pour chaque étape du processus.

Très prisé des propriétaires de projet, l’estimation des coûts de matériaux nécessaires est essentielle pour déterminer la faisabilité, la portée et les affectations budgétaires d’un projet. 

i. Faire un état des lieux des dépenses et gains 

Etape très importante pour de l’entreprise pour y voir les leviers qui fonctionnent le mieux et ainsi s’y concentrer davantage. 

Crucial pour le bon fonctionnement de l’entreprise, cet exercice vous permet d’avoir une idée précise, claire et synthétique de la situation de votre entreprise. 

j. Garder une trace de toutes les dépenses  

Il est crucial de garder une trace de tout afin de pouvoir faire les ajustements nécessaires si quelque chose ne fonctionne pas assez bien. 

Élaborer un budget et le suivre ne signifie pas dépenser sans compter. 

Il faut être en mesure de pouvoir déterminer où va chaque centime de vos dépenses. Pour réussir cet exercice, vous devez disposer des traces de celles-ci. Pour ce faire, vous pouvez vous rapprocher d’un expert-comptable par exemple. 

Partager cette publication