Télétravail au Maroc : ce qu’il faut savoir

Télétravail au Maroc : ce qu’il faut savoir

Du fait de la propagation rapide du coronavirus au Maroc, beaucoup d’entreprises encouragent leurs collaborateurs à passer en télétravail et à assurer leurs fonctions depuis leur domicile. Si ce mode de travail devient par la force des choses de plus en plus utilisée, beaucoup ignorent les contours juridiques du télétravail ainsi que les bonnes pratiques à mettre en œuvre pour ne pas perdre en efficacité et en productivité.   

Dans le contexte actuel, marqué par une crise sanitaire mondiale, de plus en plus d’entreprises demandent à leurs collaborateurs de travailler à distance. C’est une excellente démarche à encourager dans la mesure où, non seulement, elle contribue à limiter la propagation du coronavirus dans les entreprises, mais également, elle rime avec flexibilité, gain de temps, et parfois motivation. Mais tout n’est pas rose dans cette culture d’entreprise. Mais c’est quoi le télétravail ? 

Télétravail au Maroc : En quoi cela consiste ? 

Comme son nom l’indique, le télétravail permet au salarié de travailler ailleurs que dans les locaux de son employeur. Ce dernier peut travailler soit chez lui, soit dans un autre lieu différent de son lieu de travail habituel.  

Cela demande un certain niveau d’organisation devant permettre aux salariés d’exercer leurs activités en dehors des locaux professionnels du fait de l’utilisation des technologies de l’information et de la communication. En parallèle, il obéit à des règles juridiques et réglementaires qui ne sont pas toujours connues de tous, à commencer par les employeurs qui souvent se contentent d’un email vague pour confiner leurs salariés. Erreur ! 

Télétravail au Maroc : Que dit le code du travail ? 

Sachez que le choix du télétravail peut émaner de l’employeur tout comme de l’employé. Dans les deux cas, le choix doit avoir un motif valable et légal.  

Autrement dit, si l’employeur refuse ou accorde le télétravail à un salarié occupant un poste permettant d’en bénéficier il doit motiver sa réponse. Si l’employeur décide de donner une réponse favorable ou il fait le choix de prendre lui-même la décision, la procédure normale veut qu’il notifie à l’employé concerné un ordre de mission mentionnant l’obligation de rester et de travailler à domicile, énumérant le matériel et les documents confiés dans ce cadre.  

Mais avant de prendre cette décision, l’employeur doit d’abord consulter les délégués du personnel et des représentants syndicaux lorsqu’ils existent.  

Il peut arriver que tout ne se passe pas comme prévu. Le cas échéant, c’est-à-dire si l’employeur se heurte à la difficulté d’obtention de cet accord de la part des instances professionnelles représentatives, ce dernier devra tout faire pour justifier de la pertinence de la mesure qu’il souhaite prendre auprès des représentants du personnel.  

Notons ici que le refus d’accepter un poste de télétravailleur n’est pas un motif de rupture du contrat de travail. 

 

Les obligations de l’employeur 

Si la décision est entérinée, l’employeur doit aussi informer au salarié de toutes les restrictions d’usage d’équipements ou outils informatiques ou de services de communication électronique et des sanctions en cas de non-respect de ces restrictions.  

En plus de cela, l’employé est tenu d’organiser chaque année un entretien qui porte notamment sur les conditions d’activité du salarié et sa charge de travail.  

Considéré comme un salarié de l’entreprise, le télétravailleur bénéficie des mêmes droits individuels et collectifs que l’ensemble des salariés à savoir la santé et la sécurité au travail, le respect de la vie privée, l’accès à la formation, ainsi qu’aux activités sociales de l’entreprise, aux informations syndicales et aux avantages sociaux. 

Postes non-éligibles au télétravail 

Il faut noter que tous les salariés ne sont éligibles au télétravail, essentiellement les salariés du secteur des industries lourdes où la présence physique des employés est souvent nécessaire.   

Et donc, pour cette catégorie d’entreprises obligées de maintenir le travail sur site, il existe aussi une procédure devant permettre d’encadrer le déplacement des employés notamment en temps de crise comme celle que nous vivons actuellement.  

Il appartient à l’employeur, dans un premier temps, de remettre, obligatoirement, une attestation aux salariés venant travailler précisant le motif du maintien de l’activité. Dans un second lieu, le salarié est tenu également de se faire visé par les autorités compétentes une attestation de déplacement dérogatoire. 

6690c3ac d5b0 4b2d 9d0b c7f168e872b9 - Télétravail au Maroc : ce qu’il faut savoir

Télétravail au Maroc : Avantages et inconvénients 

Les avantages du télétravail 

a- Pour l’employeur 

Augmentation de la flexibilité des ressources humaines, augmentation de la motivation et de la compétitivité…Les avantages du télétravail pour l’employeur sont nombreux. Car à cette liste il faut ajouter la réduction de l’absentéisme et des retards surtout dans les grandes villes en cas de bouchons, grèves, réduction des frais généraux et des dépenses, ainsi qu’une meilleure gestion des déménagements et des transferts d’activité.  

Mieux encore, le télétravail permet aussi une meilleure intégration des salariés handicapés dans les entreprises et des salariés ayant des contraintes familiales importantes.  Si ce mode de travail a des avantages pour les entreprises, il est aussi une bonne chance pour les salariés. 

b- Pour le salarié 

La tendance du travail « sans bureau fixe » séduit de plus en plus de salariés. Avec des horaires de travail plus souples qui laissent plus de temps au salarié dans sa journée et dans sa semaine, le télétravail est un excellent moyen d’éviter les embouteillages pour un employé.   

En plus d’un gain en autonomie et en responsabilité, le travail à distance permet au télétravailleur d’organisé lui-même son emploi du temps, lui offrant ainsi un accroissement de l’efficacité à condition que ce dernier soit quelqu’un d’organisé.  

Le télétravail met également le salarié à labris des nuisances sonores et du stress engendré par les déplacements. D’ailleurs, de nombreuses entreprises optent désormais pour l’open-space, ce qui implique moins de bruit dans l’environnement de l’employé.  

Enfin, pour l’employeur tout comme pour l’employé, le télétravail est une mine d’avantages à condition que les deux parties parviennent à tomber d’accord sur un système effectif, en toute discipline. Autrement dit, cette culture d’entreprise n’a pas que des vertus.   

Les inconvénients du télétravail 

On peut le voir avec les centres d’appels ayant déployé le télétravail et qui devront s’attendre à rendre des comptes aux opérateurs téléphoniques et à l’Agence nationale de réglementation des télécommunications (ANRT) en cas de détection de trafics VOIP sur les connexions personnelles des salariés travaillant à partir de leur domicile.  

Il faut souligner que l’utilisation de la VOIP à titre commercial pour appeler vers l’étranger, une technique qui permet de transmettre la voix sur des réseaux IP filaires ou non, est interdite. Pire encore, le télétravail peut mettre l’employeur dans une situation délicate qui l’empêche de faire un suivi convenable sur ses employés et le rendu de leur travail puisque toutes les communications, entre l’entreprise et le salarié en mode télétravail, sont faites en général via l’internet.  

Or, l’employeur a besoin d’être en mesure de vérifier si l’employé travaille vraiment ou s’il a des problèmes à compléter ses taches. Cela va de soi avec la qualité de la prestation du service ou du produit.  

L’autre inconvénient, c’est que le salarié confiné chez lui, souvent tout seul devant son ordinateur, va manquer d’un élément essentiel de son travail à savoir l’esprit d’équipe et la communication avec ses collègues.  

Mais ce n’est pas tout. Ça n’arrive pas à tout le monde mais le travail à distance depuis la maison peut être source d’ennui pour quelqu’un qui est habitué à l’ambiance de ses collègues au bureau. Et par conséquent, cela peut provoquer le manque de confiance et la perte d’intérêt pour son travail sachant que le plus gros désavantage d’être en télétravail est le manque d’interaction. Les esprits brillants, dira-t-on, n’aiment pas s’habituer à la routine. Or, c’est exactement ce que propose le télétravail pour celles et ceux qui ne savent pas vaincre les affres de l’isolement. 

Télétravail au Maroc : les best practices 

Lors de crises de l’ampleur de celle que nous traversons actuellement, la possibilité pour votre personnel de travailler à partir de leur domicile pourrait, tout simplement, vous permettre de sauver votre entreprise et d’assurer la continuité de votre activité. 

 Mais comment faire en sorte que votre équipe adopte de façon efficace cette façon de travailler ? Et quelles sont les principales considérations à prendre en compte lorsque votre entreprise passe au télétravail ? 

 Selon une étude réalisée en 2019, 61 % des entreprises multinationales ont actuellement une politique de télétravail pour leur personnel.   Mais pour que le travail à distance soit efficace, votre entreprise doit réfléchir sérieusement à l’infrastructure, à la sécurité et à la culture qui entourent le télétravail. 

  • Utilisez les bons logiciels en cloud et le bon matériel informatique : Pour que le travail à distance soit efficace, vous devez disposer du bon matériel et des bons logiciels pour que votre équipe soit connectée et travaille de manière productive. Les ordinateurs portables, les tablettes et une connexion internet rapide sont donc essentiels. 
  • Soyez très attentif à la sécurité en ligne : votre réseau contient probablement des données sensibles sur vos clients et votre entreprise, il est donc absolument essentiel d’utiliser une connexion sécurisée. Cela peut impliquer l’utilisation d’un réseau privé virtuel (VPN) et un cryptage en deux étapes. 
  • Suivez votre temps et gérez le flux de travail en ligne : lorsque votre équipe est en télétravail, vous ne pouvez pas suivre son flux de travail en direct. Utilisez plutôt des outils de suivi du temps et des systèmes de gestion du flux de travail en ligne pour surveiller le temps passé et l’avancement des projets. 
  • Veillez à ce que la communication et la messagerie se fassent en temps réel : un élément clé qui manque aux travailleurs distants est l’interaction directe avec leurs collègues. Il est donc important de disposer d’outils de messagerie vidéo et en ligne pour favoriser une bonne communication au sein de l’équipe. 
  • Donnez des consignes claires et organisez des formations spécifiques pour votre équipe : les niveaux de motivation nécessaires pour rester efficace en tant que télétravailleur sont très différents de ceux du personnel traditionnel basé au bureau. Une formation sera nécessaire pour aider votre personnel à s’acclimater et à s’habituer à gérer lui-même sa charge de travail. Pour éviter toutes ces mauvaises expériences et profiter sereinement de tous les avantages que ce mode de travail a à offrir, le télétravailleur doit savoir s’adapter et développer certaines qualités à savoir s’imposer soi-même une routine de travail. D’autres conseils utiles pour celles et ceux qui veulent opter pour cette culture d’entreprise, faites tout pour ne pas se laisser facilement distraire ou déconcentrer. Si vous êtes à la maison en train de travailler sur un dossier, qu’il soit important, urgent, ou pas, dites-vous qu’un petit moment d’inattention peut vous induire en erreur et vous faire perdre du temps. Il faut donc avoir un bon sens de l’organisation et bien se concentrer. Si le télétravail est réalisé depuis le domicile familial, il faut absolument savoir séparer vie professionnelle et vie privée et ne pas laisser les autres venir envahir votre espace de travail.   

Partager cette publication